SCENATORIUM

Reprenons le slogan de ces 144 pages, "Vous rêviez de jouer pendant l'été... Maintenant vous allez en chier !", car il résume assez bien Scénatorium. Divisé en deux parties, ce supplément propose de quoi jouer pendant un bon moment. Plutôt pour les débutants la première partie - écrite par les lauréats d'un concours - comprend trois scénarios cousus de fil blanc, entre Alerte à Malibu et les Dents de la mer, mais agréables à jouer. On y retrouve tous ls clichés si chers à ce jeu morte : femme en détresse légèrement vêtue, méchants zombies, références audiovisuelles détournées. ces histoires roderont vos joueurs et, surtout, elles permettront à votre personnage d'acquérir un peu d'expérience, ce qui sera bien utile pour la campagne de la seconde partie : Molok & Compagnie. Cette dernière est découpée en trois volets très bien ficlés où l'on retrouve quelques PNJs importants de la gamme. A ce propos, les scénarios de la première partie de
ce supplément seront l'occasion pour vous d'introduire ces figures, si vous ne l'avez pas déjà fait.
Scénatorium est un bon moment, un mélange mortel d'investigation et de "bourinage". A noter que Juda Prod a doté ce supplément de nombreux plans, ce qui se fait rare chez d'autres éditeurs. Un dernier conseil attention aux chiens zombies...
Canis, lâche le monsieur !

Casus N10 - Octobre / Novembre 2001